MATHEMATIQUES : le livre rouge de bonheur de Mohamed SEIFOUDINI



Le Docteur en maths Mohame Seifoudini est un spécialiste des bonheurs de fin d’année. Il y a 5 ans, le 7 décembre 2005, jour de mon anniversaire, il m’avait invité avec sa famille et une dizaine d’amis à sa soutenance de thèse à l’Université Pierre et Marie Curie Paris 6. J’ai relaté ces moments de fierté pour nous ses amis et collègues, dégustation des sambusas et gâteaux traditionnels comprise, et de triomphe pour lui, dans un article sur www.holambecomores.com - Le site étant en réfection, les archives sont momentanément inaccessibles. Il a défendu sa thèse avec brio devant un jury international de haute volée composée de Français, d’un Japonais, d’un Italien et d’un Allemand.



MATHEMATIQUES : le livre rouge de bonheur de Mohamed SEIFOUDINI
Cette année il fait très fort : « Problème de Goursat pour les systèmes d’edp et condition de Levi » aux Editions Universitaires Européennes» est un ouvrage pour la communauté des matheux et un cadeau à la fierté comorienne. C’est un beau et grand livre rouge qui restera plus longtemps à la postérité que le petit rouge de Mao Tse Tung (Mao Zedong). Il s’adresse prioritairement aux étudiants en Master 2 de maths, s’intéressant aux EDP – Equations aux dérivées partielles, m’a répété patiemment Seifoudini - un domaine qui mène vers l’analyse numérique dans les maths appliquées, à l’interaction entre physique et mathématiques.

Ne fuyez pas ! Même si comme moi, vous avez besoin de 2 weekends pour trouver une réponse à la question impertinente de mon petit-fils Mini-Othman « papy ça donne quoi 2⁵ (deux, puissance5) ?», le livre mérite d’être exhibé dans votre bibliothèque.

Hindrini ? hafu haroro Mchangama Tahomba ! yena botsi sha lewo ! Yeshiyo hata yatso ushinda yafunya yematso yamba ledzina, ngwandzo yashi swalitishe wandru !

Naam ngamwandzo ! Ba miumwandzani ! Miumwandzizani ! Mihwandza Seifoudini ne ankili yahahe sha hususwan de djitihadi yahahe.

MATHEMATIQUES : le livre rouge de bonheur de Mohamed SEIFOUDINI
Et le livre acheté ou offert que vous n’avez jamais ouvert, traitant de l’astronomie sous le Pharaon XXXIII-B, ou de l’effet des Omega 8 sur les gènes du pancréas ? Et celui des amours adolescents du papa de Michael Jackson, et dans votre salon l’affreux « tableau » avec cascade tremblotante dans un paysage supposé chinois que vous ne verrez et comprendrez qu’une fois mort et placé sur Jupiter ? Et le logiciel d ‘architecture que vous avez acheté sans réfléchir et que vous n’avez jamais réussi à configurer ? Vous le comprenez ? Le livre du Dr Seifoudini, lui, trônera comme un trophée collectif, comme la photo de la coupe gagnée par l’équipe nationale (zembingu nazike wazi, Amina !) sur l’étagère.

Utile en plus : Qui vous dit que dans la famille, dans le quartier, un des vôtres, votre fille, votre neveu, ne va pas être inspiré, ou démystifier les maths, en se disant que si le beau Seifoudini élevé à la papaye de Hambu, au furiyapa la pvahwa de Mitsudje capte l’attention des jeunes matheux du monde entier, pourquoi pas lui/elle ?

Achetez le livre comme cadeau à ceux qui peuvent en tirer un bénéfice immédiat ou dans quelque temps, et pour vous-même. Démerdez-vous pour obtenir une dédicace – oui comme avec les stars Soprano, Jean Mangal, Beyoncé, Faridi Youssouf, Zidane, Fundi Djailane – au besoin en demandant au chef de l’association de votre village en France. Mohamed Seifoudini, continue l’enseignement et la recherche en France (Institut de Mathématiques de Jussieu – paris 6) et dans d’autres pays. Il se rend 2 fois par an aux Comores pour enseigner à l’Université aux Comores et appuyer ses collègues. Il est très actif dans les associations de solidarité et de développement comoriennes, et, owayishiwao nawashiye , il est encore enfant du village. A ma connaissance, il n’a jamais dit “ndami ? de anda ? je ne ferais jamais le grand mariage !” Un beau parti qui saura compter ce qu’il donne et ce qu’on lui offrira. Encourageons le à produire des livres pour les niveaux d’enseignement existant aux Comores. Et qui sait ? Peut être qu’il ira jusqu’à réécrire les bonnes vieilles tables de multiplications des cahiers de mon temps à l’école primaire d’itsambuni, pour les cas où nos petites machines à calculer tombent en panne pendant les courses à Volovolo et au marché de Sarcelles .

Pour contacter Mohamed Seifoudini :

seifoudini@gmail.com

Rédigé le Vendredi 12 Novembre 2010 à 07:38 | Lu 1765 fois


msam - mchangama entre bwibwiyi et web


1.Posté par Samantha le 29/11/2011 17:38
Votre livre est passionnant j'aimerai beaucoup vous rencontrez ! On pourrait diner ensemble

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le forum est modéré a posteriori, tout message inadapté (agressif, idiot, publicitaire) sera effacé.



Rejoignez le Média des Comoriens du Monde