Le chef d’Etat Major à Mohéli. Le colonel met en garde contre toute tentative de politisation de l’armée



Le chef d’Etat major de l’armée, le colonel Abdallah Gamil, accompagné de l’adjoint, a effectué une tournée de travail sur l’île de Mohéli. Cette visite, la première dans l’île, après sa nomination à la tête de l’armée, se déroule dans une conjoncture sensible, entre les deux tours des élections présidentielles de l’Union et des gouverneurs des îles.



Le chef d’Etat Major à Mohéli. Le colonel met en garde contre toute tentative de politisation de l’armée
La présidence tournante revenant à l’île de Mohéli, le chef d’Etat major a tenu à sensibiliser les forces armées sur leur rôle dans le déroulement des élections. Dans son allocution il a salué les efforts des forces armées. « Soldats ! dit-il, La communauté internationale est fière de vous, vous avez fait preuve de patriotisme et de civisme, et votre hiérarchie ne peut que s’en réjouir ».

Le colonel Gamil a attiré l’attention sur les menaces qui pèsent sur une politisation des forces armées, les appelant à la vigilance, et les interpellant pour garder leur neutralité afin d’assurer leurs missions de sécurité dans l’équité. Dans le contexte de l’alternance et de la tenue du double scrutin, le chef d’Etat major a tenu à s’assurer des bonnes dispositions prises afin d’éviter les erreurs des primaires et du premier tour et permettre une meilleure intervention des forces, dans le cadre strict de la sécurisation des opérations électorales. Le chef d’Etat major a également visité les camps, rencontrer les officiers et les soldats pour faire le plaidoyer des engagements contractés devant le président de l’Union et la nation toute entière afin de redonner à l’armée une image de respectabilité.

Il a été rappelé l’importance du respect de la hiérarchie et des attributions et du devoir de réserve des militaires de haut rang. Gamil s’est engagé devant les soldats à restaurer la confiance au sein de l’institution militaire. Les mesures déjà prises, de réorganisation de la chaine de commandement, de la responsabilisation des militaires notamment officiers sans emploi, et l’application stricte de tous les textes en vigueur notamment en ce qui concerne le recrutement, l’avancement et les affectations, entrent dans le cadre des nouvelles initiatives prises par le nouveau chef d’Etat major.

Il a dans cette optique félicité les soldats promus et encouragé les autres à redoubler d’effort pour le devenir. Le colonel Anrifi, a pris la parole pour mettre en garde contre les relents du clanisme et du régionalisme au sein de l’institution, revenant sur la fermeté du nouveau chef d’Etat major à sanctionner sévèrement toute initiative qui irait dans le sens de faire renaitre le séparatisme.

Le colonel Gamil a rencontré les anciens combattants de Mohéli et écouté avec attention leurs revendications. Sur les six revendications présentées, le colonel a promis de soumettre à l’appréciation du gouvernement. Il s’est engagé à répondre dans la limite de ses compétences à deux de leurs doléances, notamment en leur accordant considération et égard, promettant de rétablir les avancements et les pensions de retraites en souffrance.

Le chef d’Etat Major à Mohéli. Le colonel met en garde contre toute tentative de politisation de l’armée

Rédigé le Jeudi 25 Novembre 2010 à 17:16 | Lu 725 fois


Alwatwan

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le forum est modéré a posteriori, tout message inadapté (agressif, idiot, publicitaire) sera effacé.



Rejoignez le Média des Comoriens du Monde