La contraception



Allez ! Assez parler de ma vie amoureuse désastreuse et passons à un sujet UTILE !!! Sexualité va de pair avec contraception, ou en tout cas « devrait ». Je dis « devrait » parce que ce n’est malheureusement pas toujours le cas. Certaines personnes soit par ignorance ou soit par pure bêtise, ne prennent pas leurs précautions. Et on connaît les conséquences : grossesses, Maladies Sexuellement Transmissibles y compris le SIDA ravageur. Seule une contraception adaptée permet de les éviter. Alors tout, tout, tout vous saurez tout sur la contraception.



Avant tout, je pense que la première chose à évoquer c’est que la contraception devrait être OBLIGATOIRE pour tout rapport sauf (pour le préservatif exclusivement) si vous avez fait des tests au préalable et que vous êtes surs que votre partenaire est fidèle (sur, vraiment sur, très sur, assurément sur…enfin bref vous avez compris) et sauf si vous voulez déclencher une grossesse (que vous souhaitez, réellement, surement, assurément…je sais j’exagère un peu).

Maintenant que j’ai fait ce petit warning (avertissement), passons au vif du sujet. La contraception est « l'utilisation d’agents, de dispositifs, de méthodes ou de procédures pour diminuer la probabilité de conception ou l’éviter ». Il existe plusieurs méthodes de contraceptions plus ou moins efficaces.
Les méthodes barrières qui font obstacle à l’entrée des spermatozoïdes dans le vagin : on trouve les préservatifs féminins et masculins, les spermicides, le diaphragme et la cape cervicale.

Le préservatif masculin, euh…, se place sur le pénis en érection (voilà je l’ai dit !). Il n’est pas efficace à 100% comme certains le pensent ni à 99% mais seulement à 95% (si son utilisation est parfaite) et sinon de seulement 79% de manière typique. Pour améliorer ce dernier pourcentage, quelques petites précautions sont à prendre : il doit être conservé dans un endroit frais et sec, n’en mettre qu’un seul, il doit être utilisé qu’une seule fois, il faut faire attention à la date de péremption (oui, il y en a une) et surtout l’ouvrir avec les mains pour ne pas les déchirer. Une micro déchirure réduit l’efficacité du préservatif. Les corps gras (huiles, vaseline, crèmes…) sont déconseillées car elles rendent les préservatifs en latex (et seulement ceux là), poreux. Ah oui également prendre un préservatif à SA taille (ni se sous estimer et encore moins se surestimer mdr) !!!Trop grand il risque de s’enlever ou de rester dans le vagin, trop petit, il risque de se déchirer. Le préservatif est également efficace à 87% contre les infections et les maladies sexuellement transmissibles.

Le préservatif féminin se place à l’intérieur du vagin. Il est plus efficace que le préservatif masculin (si si), 98% si son utilisation est parfaite et 85% pour une utilisation typique. Il peut être posé longtemps avant le rapport et être enlevé après. Les mêmes précautions que pour le préservatif masculin sont à prendre quoique comme ce préservatif n’est pas en latex, l’utilisation des corps gras n’est pas interdite. Par contre, c’est un préservatif pour un partenaire afin d’éviter la transmission de virus entre deux partenaires masculins successifs. Il est lavable et réutilisable (10 fois maximum) mais doit être bien lavé et bien désinfecté. Le seul réel inconvénient qui fait que personne ne l’utilise c’est qu’il est moche. Mais bon l’esthétique est un détail lorsque sa vie est en jeu, non ?!

Les spermicides doivent être placés dans le vagin avant le rapport (10min avant). Ils existent sous trois formes : crèmes, tampons, ovules (c’est comme des suppositoires mais pour le vagin). Selon le type de spermicide, il y a un temps d’attente plus ou moins long, le temps qu’il fonde : immédiat pour la crème et le tampon, 5 à 10 min pour les ovules. Cette méthode est efficace à 82% si son utilisation est parfaite et à 71% pour une utilisation typique.
Le diaphragme est un capuchon de latex en forme de dôme qui se place au fond du vagin devant le col de l’utérus. Il peut être placé avant le rapport. Il est efficace à environ 90%. Il est conseillé de l’utiliser avec des spermicides. Par contre, il est plutôt difficile à placer.
La cape cervicale est comme le diaphragme et se place au fond du vagin devant le col de l’utérus. Elle doit être inséré jusqu’à 2h avant le rapport et doit rester en place au moins 8h après la dernière éjaculation et au plus tard dans les 24h suivant le rapport. La cape cervicale est en latex, et donc…pas d’utilisation de corps gras bien sur ! Elle est efficace à 80%. Il est conseillé d’utiliser les spermicides en complément.

La contraception hormonale féminine c'est-à-dire la pilule, l’implant hormonal, progestatifs injectables, le patch contraceptif, le stérilet et l’anneau vaginal.
La pilule ou plutôt la plaquette de pilule, est à prendre tous les jours à la même heure sauf pendant 7j (pour celles qui utilisent une plaquette de 21 pilules). On ne peut commencer à prendre la pilule qu’au premier jour de règles !!!! Eh oui, on ne peut pas la prendre comme ça (je dis ça surtout pour les mecs qui pensent que l’on peut la prendre quand on veut !!!). Si la pilule est prise TOUS LES JOURS sans oubli, à la même heure, elle est très efficace (100%) mais si on l’oublie ne serait ce qu’une seule fois c’est comme si l’on n’était plus protégée du TOUT !!! Pas la peine d’en reprendre deux le lendemain, le mal est malheureusement déjà fait. C’est d’ailleurs ce fait qui rend la prise de la pilule très contraignante. Ca mais également les quelques effets secondaires un peu gênants (prise de poids, disparitions des règles…). Toutes les pilules ne se valent pas et ont un effet plus ou moins important selon la personne donc il faut faire attention les premiers mois quand on commence à prendre la pilule.

L’implant hormonal est un bâtonnet fin d'environ 4cm de long sur 2mm de diamètre que l'on implante dans la partie interne du bras de la patiente (dans le bras gauche si la patiente est droitière et vice versa. Il est actif au bout de 24 h. Il agit pendant 3 ans au maximum. Il est efficace à quasiment 100%(99,9%). On peut l’enlever quand on veut avant la fin des 3 ans ou en réimplanter un à la fin de ces 3 ans. Le seul inconvénient de l’implant, outre l’intervention pour l’implanter et l’enlever, est qu’il a des effets secondaires semblables à ceux de la pilule. Il est également à l’origine d’un arrêt total des règles ou au contraire de l’allongement de la durée des règles. Mais bon, au moins on est sur de ne pas tomber enceinte et c’est ça le principal. (Quoiqu’il ne faut pas oublier les MST !)

Les progestatifs injectables sont des injections d’hormones faites par le médecin tous les 8 à 12 semaines. Cette méthode est efficace à 99,7%. Comme les autres méthodes de contraception hormonale, il y a des effets secondaires concernant essentiellement les règles (absence ou des règles plus fréquentes) mais également un risque de prise de poids.
Le patch contraceptif se pose sur n'importe quelle partie du corps en dehors de la poitrine pour une durée d'une semaine pendant laquelle il va diffuser la dose d'hormones nécessaire. Ce patch se colle sur les fesses, les hanches, les cuisses, les bras ou le ventre mais jamais sur les seins. Chaque patch dure une semaine. On le colle le premier jour des règles. Au bout de 7 jours on applique un nouveau patch mais pas exactement au même endroit (un peu plus à gauche ou à droite par exemple). Après trois semaines, c'est-à-dire après le troisième patch, on ne met plus rien pendant 7 jours. Les règles apparaissent puis le cycle recommence. Même efficacité que la pilule (sans oubli ou mauvais utilisation) et surement mêmes effets secondaires.

Le stérilet est installé dans l'utérus (ou retiré) par un médecin ou un personnel médical qualifié et reste en place tant que la contraception est désirée (au maximum 5 à 10 ans suivant les modèles). Il existe deux types de stérilet : hormonal et au cuivre. Ce premier est aussi efficace que la pilule et celui au cuivre est efficace à 98%. Le stérilet au cuivre peut induire des règles plus abondantes ou plus douloureuses. Et le stérilet hormonal peut induire une absence de règles, ou une réduction de la durée ou du flux des règles.
L’anneau vaginal est à insérer dans le vagin (le plus loin possible), pour 3 semaines puis est retiré pendant une semaine (où les règles apparaissent).En fait, il est possible de le garder pendant 4 semaines d’affilées (MAX) mais dans ce cas, on empêche l’apparition des règles. Il faut donc le changer toutes les 4 semaines. Il est aussi efficace que la pilule et a les mêmes effets secondaires (c’est juste moins contraignant).

Contraception hormonale masculine en cours d'expérimentation : association d'une pilule progestative ou d'un implant hormonal (hormone similaire ou identique) à de la testostérone (pour le maintien des caractères sexuels masculins) sous forme de pilule ou d'injection agissant plusieurs semaines ; l'efficacité (absence de spermatozoïdes dans le sperme) nécessiterait trois mois de prise médicamenteuse sans interruption ; à l'arrêt, il faudrait trois mois pour avoir des spermatozoïdes fécondants.
Les méthodes dites naturelles : retrait, douche vaginale ou observer le cycle menstruel. Ces méthodes ne sont ABSOLUMENT PAS efficaces dans le sens où pour les 2 premières méthodes citées, si il reste ne serait ce qu’un peu de liquide séminal (où sont les spermatozoïdes) la grossesse est POSSIBLE. Pour la dernière méthode, sachez que l’on n’est jamais à l’abri d’un petit changement de cycle, même si l’on est bien réglée depuis des années donc je pense qu’il ne faut pas tenter le diable !

Pour finir, il existe une contraception dite d’urgence, au cas où malgré tous mes avertissements vous n’avez pas suivi mes conseils. Elle est à utiliser après un rapport sans protection pour éviter tout risque de grossesse. C’est soit une pilule, soit un stérilet. Il ne faut pas en abuser !!
Voilà, je crois avoir tout cité ! Ah oui, une autre méthode TRES efficace, c’est l’abstinence !! Mais au cas où vous n’en êtes pas capables (et je peux le comprendre), imprimez cette liste elle peut toujours être utile.

Pour conclure, le vrai problème selon moi concernant la contraception, ce n’est pas le prix ou même les effets secondaires, c’est simplement le comportement. En effet, il faut être capable de dire NON ou de s’empêcher d’aller trop loin. Si vous êtes capables de ça, le reste est plus facile. Trouver sa contraception, et suivre les instructions le plus scrupuleusement possible. Enfin si vous avez des questions, sachez qu’il existe des organismes prêts à vous aider, je vous conseille le planning familial. Une dernière chose, les filles, ne vous laissez pas abuser par les mecs ! Nous avons enfin le droit de choisir et non de subir, s’il ne veut pas, nous nous pouvons !!! Après tout, les conséquences, la grossesse, c’est nous qui les subirons et pas eux ! 5minutes (ou plutôt 3 min) de plaisir ne valent pas de souffrir. Pensez toujours aux conséquences avant d’agir, votre vie peut en dépendre.
Vive nous !!!!

Sources : Wikipédia, Doctissimo

Rédigé le Jeudi 21 Mai 2009 à 05:06 | Lu 996 fois


Riwadi


1.Posté par E.A.A. le 19/08/2009 21:33
COMMENT PUIS JE PRENDRE CONTACTE AVEC TOI?47 ANS D'ORIGINE COMORIENNE,EN MÉTROPOLE DEPUIS PLUS DE 23 ANS.PEUT ÊTRE TENTER DE SE COMPRENDRE.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le forum est modéré a posteriori, tout message inadapté (agressif, idiot, publicitaire) sera effacé.



Rejoignez le Média des Comoriens du Monde