IMMERSION #04 Le jour de la fête du sacrifice





Dans la religion musulmane, il existe deux grandes fêtes:
- L'Aïd el Fitr (la fête de la rupture) qui marque la fin du Ramadan
- Et Aïd al Adha (la fête du sacrifice), qui a lieu le dixième jour du mois sacré de Dhul-hidjja (dernier mois du calendrier lunaire musulman).

Appelée communément " Aïd el Kébir " (la Grande fête) Cette fête commémore la soumission à Dieu du Prophète Ibrahim (sur Lui la paix) qui était prêt à sacrifier son unique fils pour prouver sa foi devant Dieu :
« Puis quand tous deux furent soumis (à l'ordre d'Allah) et qu’Abraham eut couché son fils le front contre terre, Voilà que nous l’appelâmes : " Ô Abraham, tu as confirmé la vision ! " C’est ainsi que nous rétribuons les êtres doués d’excellence. C'était là certes, l'épreuve manifeste. Et Nous le rançonnâmes d'une immolation généreuse. Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité. Paix sur Abraham ». (S37-V103-109).

Aussi, il est une sunna (recommandation), pour ceux qui en ont les moyens, de sacrifier une bête (un mouton, un bovin) le jour de l'Aïd el agha.

Pour en savoir un peu plus, je vous invite à vivre cette fête du sacrifice, à Marseille, en immersion, depuis la sortie de la mosquée, après la prière matinale, jusqu'aux marchés aux puces transformés, pour l'occasion, en abattoir géant, en passant par la coursive d'un appartement où j'ai assisté au sacrifice d'un mouton.

IDI MBARAKA

Attention: certains images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.
Reportage réalisé en 2013

Rédigé le Vendredi 25 Octobre 2013 à 01:50 | Lu 1515 fois


00269.net - Ben Amir SAADI


1.Posté par Aboubacar le 25/10/2013 16:36
Bonjour,

Mon nom est Aboubacar et je me permet en toute amitié de vous écrire pour dire que ces images et situations ne font pas honneur aux musulmans et à l'islam. Je suis biochimiste-gestionnaire et spécialiste en sécurité des aliments aux États Unis et au Canada; mais je suis aussi un musulman qui a fait des études avancées en Fikh islamique. La pratique du rituel doit se faire dans un cadre où les normes de santé publique sont respectées. Je vais vous rappeler que les grandes épidémies qui ont frappé l'humanité et qui continuent de frapper des pays comme les Comores sont essentiellement dues à des mauvaises pratiques de santé publique (eau souillée, hygiènes limitées, environnements contaminés...). Le Coran prescrit la prévention, l'image positif et l’hygiène (Taharat ou nadhafat). Comme spécialiste en la matière je puis vous dire que ces pratiques ne sont pas conformes à ces trois prescriptions. Nous musulmans devons perpétuer cette tradition d'Abraham, sans doute, mais dans un cadre qui respecte les normes de santé publique. Dieu n'est pas compliqué, un mouton égorgé dans un abattoir certifié au nom de cette tradition est tout à fait recevable. Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres des interprétations dépourvues de sens que nous musulmans donnons à nos pratiques religieuses. La science est le principal don que Dieu a transmis à l'homme avant de faire de lui un homme libre et un héritier-capitaine de Dieu sur cette planète. C'est vraiment dommage que ça soit des hommes croyants qui trouvent toujours des raisons à travers des interprétations fallacieuses pour s'éloigner des avancées de la science, seul don de Dieu à l'humanité. Vous savez le Imam Shafiy que nous respectons a fait sa réputation en allant à l'encontre de l'opinion de son maître. Shafiy a utilisé l’état actuel de la science (Césarienne en l’occurrence) pour contredire son Fundi, sauvant ainsi une vie qui était vouée à la mort s'il avait suivi l'opinion de son Fundi. C'est ça l’interprétation et c'est ça l'Islam, se soumettre à Dieu en être libre à travers son seul don, la science.

Amicalement.

Aboubacar, MSc, MBA
Montréal, Canada

2.Posté par machallah le 21/12/2016 22:34 (depuis mobile)
c''est un très bon immersion machallah j''aime bien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le forum est modéré a posteriori, tout message inadapté (agressif, idiot, publicitaire) sera effacé.



Rejoignez le Média des Comoriens du Monde