Déclaration de la CTC et de la CGT à propos de l’accident de l’Airbus A310 de la compagnie Yemenia Airways



L’accident d’avion de la compagnie Yemenia Airways endeuille aujourd’hui de nombreuses familles comoriennes et françaises.
La Confédération des Travailleuses et Travailleurs Comoriens (CTC) et la Confédération Générale du Travail (CGT) expriment à ces familles et aux proches des victimes leurs vives émotions ainsi que leur soutien et leur solidarité.



Cet accident pose une nouvelle fois la question de la sécurité du transport aérien. Celle-ci ne peut se limiter à l’élargissement d’une liste noire fusse-t-elle mondiale. La sécurité du transport repose avant tout sur la cohérence de toute la chaine de production, sur la qualité de la réglementation et de l’efficacité des contrôles.

La CTC et la CGT demandent que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet accident.

Elles rappellent ensemble que la sécurité des usagers et des salariés du transport aérien doit être une priorité absolue supplantant toute autre considération.

Outre les conditions de transport, cet accident a mis aussi en évidence l’extrême faiblesse des moyens d’assistance et de sauvetage dans la zone, que cela concerne le transport aérien ou maritime.

Néanmoins la CTC et la CGT tiennent à souligner l’élan de solidarité dont a fait preuve la population comorienne, démunie mais se lançant avec courage à la recherche des victimes.

Nos deux organisations demandent aux gouvernements la mise en œuvre rapide d’une desserte pour les Comores, à prix abordable, assurée de bout en bout par les personnels et les moyens de la compagnie Air France.

Moroni/Paris, le 03 juillet 2009

Rédigé le Mardi 7 Juillet 2009 à 13:59 | Lu 780 fois


Ben Amir SAADI

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le forum est modéré a posteriori, tout message inadapté (agressif, idiot, publicitaire) sera effacé.



Rejoignez le Média des Comoriens du Monde