Comoriennes, Comoriens



Je me présente : Riwadi, 19 ans, étudiante en biologie, comorienne à ses heures perdues (c'est-à-dire très souvent).
Au cours des prochains mois et j’espère des prochaines années, je serais la rédactrice d’une série d’articles sur la jeunesse comorienne, sur notre site internet (comoresmag.com), dans la rubrique « Nouveau regard ». Tout ce que je sais, et même ce que je ne sais pas, sera décortiqué et rédigé avec le plus grand soin et la dose d’humour utile à tout article.



Comoriennes, Comoriens
Je me ferai un plaisir d’écrire le plus de choses possibles, en général inconnues et incomprises par nos parents et autres adultes ; une manière de mettre tout le monde au courant de choses normales et trop longtemps cachées ou sous entendues (sexualité, école, travail et j’en passe). Tout ou presque sera abordé (pas de politique, désolée pour les politiciens en herbe), j’en profiterai aussi pour vous parler de tout ce qui me passe par la tête.Mais comme je n’ai pas connaissance de tout (loin de là), dès que cela sera possible, je serai heureuse d’avoir vos avis et commentaires sur mes sujets et mes points de vue, vos propositions de sujets, sans oublier vos immanquables coups de gueule (sauf si vous vous en prenez à moi).

J’ai choisi ici de vous parler de mon premier sujet: la rentrée scolaire!Oui je sais, on n’est jamais heureux de parler de la rentrée surtout quand les vacances se terminent à peine. Mais bon, il faut en passer par là. La réussite d’une année scolaire dépend souvent d’une bonne préparation à la rentrée, en particulier pour les jeunes bacheliers comoriens qui s’exilent pour poursuivre leurs études. En général pour ces nouveaux lauréats, l’avenir passe par un départ à l’étranger pour poursuivre leurs études et nombreux sont ceux qui choisissent la France. Beaucoup de candidats et très peu d’élu, car n’obtient le visa tricolore qui veut. Et pour ceux qui obtiennent le précieux sésame, l’adaptation en France n’est pas toujours facile. En effet, nombreux sont ceux à penser qu’il suffit de venir à Paris, Marseille ou Lyon pour voir tous leurs vœux se réaliser (fringues à la mode, argent, nouvelles technologies…). A peine arrivés qu’ils se confrontent à la première difficulté : le logement. Loger chez la famille n’est pas de tout repos. Les conditions de logement en France sont difficiles et en particulier pour la communauté comorienne qui se trouve en majorité dans les banlieues ou dans les cités populaires. Sept à la maison dans un 60 m² ce n’est pas l’idéal pour un étudiant. L’autre réalité dont notre jeune étudiant va se confronter très rapidement c’est le manque d’oseille, d’argent donc !

Avant de partir, assurez-vous d’avoir une source d’argent fiable, sans ça, il vous sera difficile de faire la moindre démarche, scolaires, déplacement, restauration etc…Par expérience, même si les conditions financières et de logement sont réunis, je sais qu’il faut en moyenne deux ans pour qu’un étudiant comorien s’adapte au mode de vie français un peu trop compliqué comparé à la simplicité de la vie ilienne. Pour ceux qui sont dans ce cas, je vous conseille de ne partir avec aucun à priori, aucune idée derrière la tête, bonne ou mauvaise, parce que la France ne ressemble pas à l’eldorado qu’on s’imagine, il faut vivre ici pour la comprendre et la connaître. Ce sont mes quelques petits rappels pour bien commencer l’année. Le reste ne dépend bien sur que de vous, de votre envie de réussir.

En tant qu’étudiante je sais que les premières années sont très difficiles, mais bon, je sais aussi que les étudiants comoriens sont de grands bosseurs, si les sunlights ne vous font oublier votre objectif, vous vous en sortirez. Dernier point : les histoires d’amours ne sont pas à déconseiller comme certains parents se plaisent à dire, on ne choisit pas de tomber amoureux. Par contre choisissez les bien, sinon cela peut en effet vous coûter cher, très cher (c’est l’expérience qui parle). Voilà, je vous donne rendez-vous sur notre site pour un nouveau regard. Riwadi

Rédigé le Jeudi 21 Mai 2009 à 03:36 | Lu 952 fois


Riwadi

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le forum est modéré a posteriori, tout message inadapté (agressif, idiot, publicitaire) sera effacé.



Rejoignez le Média des Comoriens du Monde